← Revenir à la liste des artistes

Vladimir Percevic

Alto
L’altiste serbe VLADIMIR PERCEVIC débute la musique à l’âge de six ans à l’École pour Jeunes Talents de Cuprija en Serbie. Il obtient alors de nombreux prix pour les jeunes avant de remporter le 1er prix du concours national des jeunes altistes à Belgrade en 2002. L’année suivante il est admis à la Faculté des Arts de Belgrade dans la classe de Dejan Mladjenovic. Après avoir obtenu son diplôme de Master à l’Université de Belgrade, Vladimir est invité par le célèbre altiste et professeur Gérard Caussé à intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il finit ses études de Master avec la mention très bien à l’unanimité en 2013. Vladimir se perfectionne en 3e cycle au CNSM de Paris et poursuit ses études en Master de musique de chambre dans la classe de Hae-Sun Kang. Au cours de son parcours musical, Vladimir s’inspire en travaillant aux côtés d’artistes tels que Gérard Caussé, Nobuko Imai, Frans Helmerson, Wilfried Strehle, Tasso Adamopulos, Antoine Tamestit, Jean Sulem, Atar Arad…
Vladimir est également passionné par la musique contemporaine. Il participe à des projets de l’IRCAM, collabore avec plusieurs jeunes compositeurs et reçoit des conseils de compositeurs confirmés. Il est invité dans de nombreux festivals et se produit en soliste et en musique de chambre aux côtés d’artistes prestigieux et dans de grandes salles de par le monde. Il fait des enregistrements pour la radio et la télévision (France Musique, NPO – Pays-Bas, Radio Belgrade, RTS).
En tant que soliste il se produit avec plusieurs orchestres et il enregistre plusieurs CDs pour le label du Conservatoire de Paris comprenant la création mondiale du Concerto pour alto et orchestre de F. Martin.
Il est boursier de la fondation Meyer, du Gouvernement français, de l’ambassade française à Belgrade et il est artiste en résidence de la Villa Musica de Schloss Engers en Rhénanie-Palatinat. Lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, il fait aussi partie de la génération SPEDIDAM. En 2016, Vladimir est choisi comme jeune artiste en résidence au Festival Clos Vougeot.
Il est invité par le festival Présences créer le concerto du compositeur finlandais Juha Koskinen au Maison de la Radio de Paris, accompagné par l’orchestre Sécession dirigé par Clément Mao-Takacs. Le jeune altiste se produira cette saison en Italie, Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Taïwan, Malaisie et France. Vladimir joue sur un alto de G. Guadagnini de 1780 prêté par la Fondation Zilber/Rampal.